Featured

Champions du Monde

Finale de la Coupe du monde de Football masculine

Paris, 15 juillet 2018.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
previous arrownext arrow
Slider

À qui, de Charlot, manque Charlot …

Fontaine Saint Michel, Paris

C’est un mime. Un mime qui singe Charlot mais à qui,

de Charlot,

manque l’humilité, l’autodérision, la truculence

(à qui, de Charlot, manque Charlot).

Avec des gestes impérieux – « Toi, viens ! » – , il choisit un gamin dans la foule.


NANCY HUSTON, INFRAROUGE
Fontaine Saint-Michel, Paris. Juillet 2019

A l’instant où je levais les yeux après avoir lu ces lignes.

Biffure

Infrarouge

Nancy Huston, Éditions Actes Sud, 2010

 Tout cela se produit en un quart de seconde au deuxième étage de la maison de Dante, tandis que Rena se glisse devant l’inconnu pour se diriger vers l’escalier. Elle n’a pas le temps, malheureusement, de partir avec lui. Elle baisse les yeux, et passe.


« Scusi, signore. »

Partira-t-il maintenant écrire sa Comédie ?…


Nancy Huston, Infrarouge

À son image

 À son image

Jérôme Ferrari, Actes Sud, 2018.

« En 1943, il échappe à trois hommes qui le poursuivent en se cachant dans une maison. Il ne peut pas s’empêcher de les prendre en photo par l’embrasure d’une fenêtre. Il attend que les trois hommes soient correctement positionnés dans le cadre, ni trop près, ni trop loin les uns des autres, et quand l’un d’eux se tourne brusquement sur le côté dans une intéressante rupture de symétrie, il appuie sur le déclencheur. Au dos de son tirage personnel, il note : Collaborateurs à la recherche de l’auteur de cette photo pour le fusiller. »

Gaston Chérau, Écrivain, photographe et chroniqueur, 1872-1937.
Gaston Chérau, Écrivain, photographe et chroniqueur, 1872-1937.

Lire la su!te« À son image »

Rouge au Grand Palais

Art et utopie au pays des Soviets

Grand Palais, Paris

20 mars 2019 – 1 juillet 2019

Les Dix Ans de la République socialiste soviétique d’Ouzbékistan. Graphisme par Alexandre Rodtchenko et Varvara Stepanova Moscou, Ogiz-lzogiz, 1935 exemplaire biffé par A. Rodtchenko Moscou, collection particulière.


Lire la su!te« Rouge au Grand Palais »

ÔTSU-E , Peintures populaires du Japon

「大津絵:日本の庶民絵画」展

Maison de la Culture du Japon, Paris

 

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

Les Ôtsu-e ou « images d’Ôtsu » sont des peintures exécutées au pochoir, qui connurent une grande popularité tout au long de l’époque d’Edo, du début du XVIIe au milieu du XIXe siècle. Elles étaient vendues aux voyageurs et aux pèlerins qui empruntaient la route du Tôkaidô reliant Kyoto à Edo (aujourd’hui Tokyo), et dont la ville d’Ôtsu en est le premier relais. Les thèmes de ces peintures — au nombre d’environ cent vingt — furent d’abord religieux, avant d’évoluer vers des contenus satiriques ou moraux. Le répertoire le plus connu est composé d’une dizaine de sujets — comme le démon travesti en moine ou la jeune fille à la glycine — auxquels furent attribuées des vertus protectrices.

Maison de la Culture du Japon, Paris.

Lire la su!te« ÔTSU-E , Peintures populaires du Japon »

Européennes 2019

 

Rue Blanche. Durant la manifestation des Gilets jaune- Acte 05 – Paris, 15 décembre 2018

Vote sans conviction, et à peine stratégique aujourd’hui. Et surtout une inédite et dernière hésitation dans l’isoloir, aussi longue que très tardive.
– Refus évidemment du pseudo dualisme d’Halloween qu’on a tenté une fois encore de nous servir. #Vu 

Lire la su!te« Européennes 2019 »

Le mât de cocagne et la forêt en flamme

J’ai appris que Notre-Dame de Paris était en flamme, ce lundi soir, en écoutant le flash spécial de France-Culture à 19 heures. Mon premier réflexe fut d’aller voir l’incroyable nouvelle sur Twitter, plutôt que de simplement croire à ce que j’entendais sur les ondes. Puis d’y aller directement voir, sur les quais de Seine, sans plus en savoir ni attendre. Et y passer la soirée entière. En éprouvant in situ l’intensité tragique de la catastrophe en cours, mais aussi en zoomant par intermittence vers les images de l’édifice en flammes, bien mieux compréhensibles sur mon fil twitter que depuis mon point de vue immédiat.

Mardi matin l’émoi était en chacun de nous et le drame collectif…  Ou inversement, si l’on regardait les choses à hauteur des unes du jour. Où l’événement n’apparaissait alors pas moins qu’international. Allez… universel même !

0 Partages

La Marche du Siècle, Paris

La Marche du Siècle, Paris, 16 mars 2019
previous arrownext arrow
Slider