Bocal

Le Bariolé, Paris 20ème

En hiver, le bistrot parisien hésite entre l’aquarium, l’étuve et le fumoir. Y siroter un café revient à économiser sur le sauna à court terme, mais aussi à accroître un peu plus son exposition au tabagisme passif . Il ne reste alors plus que la vue troublée du poisson rouge.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.